Accueil

Vivre l’instinct présent

Derniers Articles

Une île

A la fenêtre de Juliette, une cigarette fume un poète et cela n’étonne personne puisque nous sommes à La Louisiane, hôtel mythique et bien vivant de Saint-Germain-des Près.Plus

lire la suite

Rage et courage

Celles qui suivent ce chemin exigeant et solitaire contre vent et marées, celles qui ne veulent pas en démordre. Le mot courage me vient alors à l’esprit, qui n’exclut pas la peur à dompter suffisamment pour ne pas renoncer.Plus

lire la suite

Cohésion Massive

De juin à septembre 2021, Antoine Du Payrat, directeur artistique, professeur de communication visuelle et ami, m’a sollicitée pour l’accompagner dans l’aventure de sa boite photographique. Plus

lire la suite

La campagne me rend mon corps

Après des mois sans personne pour venir la contrarier, l’herbe a poussé haut et libre tout autour de la petite maison des vacances et il faut se frayer un chemin avec sacs et valises de l’été. Ça pique, ça empêche, ça réveille le corps, ça lui confirme qu’il est arrivé là où il existe pour lui-même et pas pour être regardé.Plus

lire la suite

Sainte Fente

Il est dans le massif de la Sainte-Baume, un sanctuaire appelé grotte de Marie-Madeleine. La sainte y aurait vécu en ermite pendant les 30 dernières années de sa vie au 1er siècle de notre ère après avoir évangélisé la Provence.Plus

lire la suite

Tours et Détours, Écrire c’est Traduire

She measured me with snow a-melting
Left me to my own bones’company
Whining and burning emptiness
Shining of tears dried on my cheeks

Une vie cadencée à l’élan des nôtres
Trois filles, sabliers de neige aujourd’hui laissés à la compagnie de leurs seuls os
La chambre n’est que vide et il geint, renifle et bombe le torse, le sale bougre
Sur nos joues de sœurs, des traces de vif argent refusent de sécherPlus

lire la suite

Les Saisons de Lili : Épisode 12

Samedi 30 octobre 82
« Ce qui nous chatouille le corps et l’esprit, est le fantôme des araignées que nous avons tuées. » signé : Moi.

Elle apprendra bien assez tôt à les ravaler et à se nourrir de compromis plus ou moins digérés, plus ou moins digérables. Pour l’instant la jeune femme, c’est moi.

Plus

lire la suite

Les Saisons de Lili : Épisode 11

Il y avait plein de gens du lycée au concert et je suis certaine qu’il était là aussi, mon pion. (Mais j’ai eu beau le chercher partout des yeux, il y avait tellement de monde que je ne l’ai pas vu. Mais c’est sûr, c’est évident qu’il était là, c’est pas possible autrement.) On avait des places chères et on était sagement assises au tout début des gradins. Plus

lire la suite